Saint-Laurent de France - Association nationale
Saint-Laurent de France - Association nationale

Association Nationale des Saint-Laurent de France




www.saintlaurent.info - © Site d’information officiel de l’Association Nationale des Saint-Laurent de France


Le patrimoine religieux des Saint-Laurent de France

L'église de Saint-Laurent-d'Oingt



Au fil des ans

L'église de Saint-Laurent-d'Oingt
Nous avons la quasi certitude de l’existence d'un lieu de culte chrétien à cet emplacement dans les derniers temps de la période gallo-romaine (IV° - V° siècles après J.C.). Les fondations de l'église gardent vraisemblablement la mémoire des bâtiments qui se sont succédés au gré des destructions et reconstructions.

Du XI° au XVIII° siècle, Saint-Laurent a été un prieuré de l'Abbaye de Savigny. L'église a alors profité de la splendeur de la "maison-mère" dès le XI° siècle alors que s'épanouissait l'art roman, dont il ne reste ici que de rares et incertains témoins.

Au XVI° siècle, l'église de saint-Laurent semble avoir échappé aux saccages par les protestants. Elle a accueilli, grâce à cela et pendant un siècle, les paroissiens de Oingt privés de leur église par les ravages des bandes armées des "Tard-venus".

La Révolution de 1789 semble aussi avoir épargné l'église. Les bâtiments de l'ancien prieuré et les terres qui en dépendaient ont été vendues comme "Biens nationaux".

En 1848, le cimetière qui entourait l'église a été déplacé, pour raison d’hygiène, au haut de la colline.

Actuellement, l'église de Saint-Laurent est l'un des 19 lieux de culte de la nouvelle paroisse de "Saint-Vincent des pierres dorées". Elle a fait l'objet en 2007 d'une rénovation de la façade principale et de l'intérieur. Les travaux ont permis de mette à jour d'anciens décors peints dont trois témoins sont visibles grâce à des "fenêtres" ménagées sur les parois.

Ce bâtiment est composite et plus tardif qu'il n'y paraît: L’Harmonie des ses proportions, l'unité apparente de l'ensemble extérieur comme intérieur, son côté modeste, solide et terrien le tire vers l'esthétique et la spiritualité romanes dont il nous communique la sérénité.

Sources: Saint-Laurent-d'Oingt - janvier 2008

L'église de Saint-Laurent-d'Oingt
1 - Galonnière XV° siècle

2 - Nef. Espace dévolu aux paroissiens qui en avaient , sous l'Ancien Régime la charge de l'entretien. Dallage en pierres dorées. Voûtes en arrêtes. Bancs du XIX° siècle.

3 - a - Grand bénitier rectangulaire de style gothique flamboyant daté du XV° siècle. Écusson peint maintenant effacé. Classé Monument historique.
- b - Bénitiers muraux du XVII° siècle.

4 - Chapelles latérales autrefois cloisonnées.
Espaces privés à l'usage de familles nobles qui en avaient la charge. Servant parfois de caveau.
- a - Famille de Prony. Pierre tombale.
- b - Famille inconnue. Écusson sur la litre funéraire non identifié.
- c - Famille Le Bec. Écusson à la clé de voûte.

5 - Autels baroques. Bois et stucs en faux marbre. XVII° siècle, restaurés en 2007.

6 - Culots d'ogives sculptés.
Deux visages de personnages. Époque romane probable. A rapprocher de ceux du musée lapidaire de Savigny, datés du XII°.

7 - Poutre de gloire avec Christ en croix. Fer forgé, ni daté, ni signé, probablement du XVIII° siècle.

8 - Chœur reconstruit au XVII° siècle. Grandes baies en plein-cintre. Vitraux du XX° siècle.

9 - Grand autel néo-gothique de marbre blanc. Deuxième moitié du XIX° siècle. N'est plus en usage depuis Vatican II.

10 - Stalles en noyer du XIX° siècle. Miséricordes sans décors sculptés.

11 - Autel majeur en bois peint, de style contemporain évoquant l'offrande, a été conçu et réalisé par les artisans du pays ainsi que l'ambon et le siège de présidence.

12 - "Fenêtres" ménagées lors de la rénovation de 2007 sur d’anciens décors peints:
- a - Décors au pochoir beige sur fond rouge, présent de façon lacunaire sur la partie basse des murs de la nef.
- b - Litre funéraire avec écusson non encore identifié. Une date: il faut lire 1580. Peint sur fond "coquille d’œufs" sans doute, le premier décor de cette partie de l'église.
- c - Fragment de scène religieuse représentant le buste d'un Christ e gloire drapé d'un manteau rouge. On distingue assez nettement la partie gauche du visage: la bouche, la barbe, un œil, la chevelure et les rayons dorés qui auréolent la tête du Christ. IL devait s"agir d'une scène qui occupait toute la paroi de la chapelle et se déroulait devant le personnage du Christ qui occupe la partie très à droite et mord en partie sur le montant de la fenêtre.

13 - Armoire liturgique autrefois munie d'une porte et de rayonnage. servait à ranger des objets et des livres de culte.

14 - Bénitier d'angle du XVII° ou XVIII° siècle.


8 - Le chœur

L'église de Saint-Laurent-d'Oingt

Vitrail - Lyon 1951 - Lamy-Pailler - Le martyre de saint Laurent

L'église de Saint-Laurent-d'Oingt

3a - Grand bénitier - classé Monument historique.

L'église de Saint-Laurent-d'Oingt

Dimanche 18 Décembre 2011
Yvan MARCOU
Lu 1531 fois

ACTUALITÉ | QUI SOMMES NOUS ? | Le conseil d'administration | Les Saint-Laurent de France en 2019 | La vitrine des Saint-Laurent de France | TOURISME & CAMPING-CARISTES | AGENDA des Saint-Laurent. | LES RASSEMBLEMENTS | LE LIEN - journal des Saint-Laurent de France | TOURISME - Les Saint-Laurent de France à la carte | LA GASTRONOMIE | Le patrimoine religieux des Saint-Laurent de France | NOS DOSSIERS | LIVRE D'OR | Informations légales