Saint-Laurent de France - Association nationale
Saint-Laurent de France - Association nationale

Association Nationale des Saint-Laurent de France




www.saintlaurent.info - © Site d’information officiel de l’Association Nationale des Saint-Laurent de France



LES RASSEMBLEMENTS

9° rassemblement 22 - 23 - 24 août 2008 à Saint-Laurent-du-Mottay

(49 - Maine-et-Loire) Pays-de-la-Loire.

Ce sont 32 villes et villages qui ont pour patronyme Saint-Laurent qui se sont retrouvés à Saint-Laurent du-Mottay avec plus de 850 participants et près de 300 bénévoles, pour leur traditionnel rassemblement annuel.



Un peu d'histoire, de géographie et d'économie locale.

La mairie de Saint-Laurent-du-Mottay.
La mairie de Saint-Laurent-du-Mottay.
D'après le dictionnaire historique de « Célestin Port », le nom de Saint-Laurent-du-Mottay est dérivé des formes plus anciennes : Sanctus Laurientus de Moteio vers 1041, Ecclesia Sancti Laurenti en 1146 et 1156, Saint-Laurent-du-Motail en 1539, enfin Saint-Laurent-du-Mottay ou du Motay à partir du XVI° - XVII° siècle.

La grande voie romaine de la rive gauche de la Loire coupait l'extrémité nord, se dirigeant du Mesnil à Saint-Florent, presque parallèle à la route départementale.

Une autre voie gallo-romaine, qui passait par la Marcheboire venant de Saint-Florent, ainsi que de belles briques romaines sur la ferme du Mottay, constituent les vestiges de cette époque sur la commune.

La paroisse de Saint-Laurent-du-Mottay dépendait du territoire de l'Abbaye de Saint-Florent-le-Viel et était, en outre, le siège de la Prévôté de l'Abbaye. Le Prévôt tenait des assises régulières dans son hôtel prévôtal. Il était chargé de l'administration des fiefs appartenant aux moines de Saint-Florent. Le Prévôt était le Seigneur de la paroisse.

En plus de son hôtel et de son pressoir, il possédait la métairie de la Picaudière, les moulins de Deffans, Fromentier et Gabory, des bois, une boire de la Loire, dite de Saint-Laurent, un îlot dit de la Prévôté sur le Mesnil, un droit de passage en franchise au port d'Ingrandes, la Seigneurie de l'Eglise et sur la paroisse du Mesnil : la métairie de la Batardière, du moulin de l'Etang et de Cul de Bœuf.

Logis des Prévôts de l'abbaye de Saint-Florent jusqu'en 1748, la mairie est installée dans cette prévôté du XVI°siècle édifiée sous le règne de Louis XII, époux d'Anne de Bretagne. Une date est lisible dans l'escalier du 1er étage : 1509.

Après l'Abbé, supérieur de l'abbaye, se trouvaient donc les Prévôts, officiers de gendarmerie, et le Cellérier, économe du monastère, qui résidait à Botz-en-Mauges, situé à quelques kilomètres au nord-ouest du canton. A cette période, la mense (le revenu) fut supprimée moyennant une rente de 4 400 livres tournois.

Pour mémoire :

Un des médaillons du plafond de la salle de la mairie.
Un des médaillons du plafond de la salle de la mairie.
La mense (du latin mensa, table, repas, d'où ce qui sert à nourrir) est le nom du revenu ecclésiastique attribué soit à l'évêque ou à l'abbé (mense épiscopale ou abbatiale), soit aux chanoines ou aux moines (mense capitulaire ou conventuelle). La mense est habituellement un patrimoine foncier dont les revenus servent à l'entretien de son ou de ses titulaires (évêque, abbé, chanoines, etc).

Bien qu'une pièce portant le nom de « franc » ou « franc à cheval » ait existé dès le 5 décembre 1360, le franc français ne fut l'unité monétaire unique de la France qu'entre 1795 et le 31 décembre 1998. Il succède en effet à la livre tournois, qui fut l'unité de compte de l'Ancien Régime, le franc n'étant alors qu'une monnaie de règlement. À l'époque médiévale, la livre tournois était utilisée dans plusieurs principautés, particulièrement en Hainaut et en Bourgogne. Elle a d'abord été frappée à l'abbaye Saint-Martin, dans la région de Tours (d'où lui vient son nom de tournois).

La livre tournois se subdivise en sols, et deniers.
- 1 livre tournois = 20 sols tournois
- 1 sol = 12 deniers tournois
- 1 livre tournois = 240 deniers.

C'est une monnaie de référence, aussi dite monnaie de compte, utilisée pour pouvoir convertir des sommes dans une même unité, à une époque ou une multitude de valeurs très différentes est en circulation. Elle sert à homogénéiser les opérations évoquées par le compte, elle est bien distincte de la monnaie avec laquelle ces opérations sont matériellement effectuées.

Le cours légal de la livre tournois en or et en argent, était fixé par ordonnance royale en référence à :
- une taille (un poids) fixé en marc de poids de marc (1 marc = 244,7 grammes environ)
- un aloi (proportion de métal précieux) fixé en carats (1 carat = 1/24ème)

Ce cours a suivi les aléas de l'économie. Par exemple, l'édit royal du 31 mars 1640 fixe le cours du louis d'or à 1/36,25 marc d'or avec un aloi de 22/24 carats, pour une valeur de 10 livres tournois. Soit un cours légal de la livre tournois (lt) à 1 lt = 0,619 grammes d'or pur .

La mairie :

La cheminée de la salle de la mairie.
La cheminée de la salle de la mairie.
Dans ce magnifique bâtiment occupé par la mairie, on trouve une salle du rez-de-chaussée, d'une superficie de 90 m2, classée monument historique. Entre autres, il est permis d'admirer une vaste cheminée qui remplit à demi la paroi vers le sud, suivant la description de Célestin Port, archiviste départemental, qui visitait ces lieux en 1877.

Décorée de dix médaillons sculptés et qui semblent présenter le caractère imitations antiques, cette cheminée porte en son centre une fresque qui représente l'Annonciation, avec à gauche l'Archange Gabriel debout, et à droite la Vierge à corsage carré décolleté, la jupe en surplis flottant, entre eux deux : le vase d'élection.

Sur le côté droit, une nouvelle fresque représente le prophète Isaïe, avec inscrit sur la banderole : Ecce Virgo côcipiet et pariet filium (Voici la Vierge qui concevra et enfantera d'un fils). Il est signalé qu'avant que les outrages du temps ne commettent l'irréparable, les murs de cette salle étaient tous couverts de fresques.

Le plafond est formé de vingt belles solives en chêne, gracieusement cannelées avec au centre une admirable poutre, qui forme saillie, décorée de vingt huit médaillons. Ces médaillons circulaires, inscrits dans de larges « couronnes laurées » témoignent de recherche et d'invention dans le détail, car ils sont réalisés de feuillages et de fruits et certains d'entre eux portent en haut, en bas et sur chaque côté, quatre têtes d'anges ou d'enfants.

D'autre part, de chaque côté de la cheminée, sont disposées deux remarquables tapisseries « Aubusson », copies du XVI° siècle (don de M. Henri Bernier, historiographe de la commune). La tapisserie de droite représente une « scène galante » et celle de gauche « un concert champêtre ».

A la révolution, le premier maire fut François Arcendeau (taillandier) qui restera en fonction de 1789 à 1790. Le 17 février 1791, c'est lui qui racheta, lors de la vente des biens du Clergé, la maison principale et la Closerie de la Prévôté.

Vers 1900, M. Bordier, maire, fit parqué cette salle avec du chêne, et elle servit d'école jusqu'en 1960, et c'est après plusieurs visite des Beaux-Arts que la restauration de la cheminée fut décidée en 1975, puis en 1982, se sont les murs et le plafond qui bénéficièrent de cette attention avec le soutien du Conseil Général.

Saint-Laurent-du-Mottay a pour citoyen d'honneur le général de Gaulle. La commune partage ce privilège avec deux grandes villes françaises : Paris et Strasbourg.

Saint-Laurent-du-Mottay,

Communauté de communes de Saint-Florent-le-Vieil.
Communauté de communes de Saint-Florent-le-Vieil.
Le village située sur les bords de la Loire, se trouve à distance à peu près équivalente de Nantes (50kms.), Angers (38kms.) et Cholet (40kms.)

Saint-laurent-du-Mottay est une commune du canton de Saint-Florent-le-Vieil qui comptait 969 habitants en 1790, les guerres de Vendée et la première guerre mondiale avaient fait chuter ce décompte jusqu'à 775 en 1921. Au dernier recensement de 1999, on a dénombré 719 habitants, et actuellement la population est estimée à 760.

Le Val-de-Loire et le plateau des Mauges, sont les deux unités géographiques qui constituent le territoire de cette commune de 1 463 hectares, dont 695 sont en terres labourables, 297 ha. de prés, 62 ha. en bois, 13 ha. en étangs, 5 ha. en vignes et 53 ha. en vergers.

On y compte 26 exploitations avec 38 exploitants d'un âge moyen de 44 ans :
- 14 sont en sociétés soit : 8 GAEC, 4 EARL et 2 SCEA
- 7 sont sous formes individuelles ;
- 3 sont pluriactives.
- 1 productrice d'escargots ;
- 1 centre de débourrage et de pré-entrainement de chevaux.

De nombreux commerces et artisans sont installés sur la commune, et ils emploient 196 personnes.

L'offre en hébergement est de qualité avec :
- 3 gîtes ;
- 3 terrains de camping en bord de Loire ;
- 1 camping à la ferme ;
- 1 village vacances « Jardins de l'Anjou » - La Pommeraye ;
- 1 maison familiale (accueil de vacanciers) - La Pommeraye ;
- 1 hôtel.

La commune abrite deux maternelles et écoles primaires mixtes (publique et privée)

De nombreuses associations organisent l'animation et la cohésion sociale de Saint-Laurent-du-Mottay pour les plus jeunes avec le Foyer et ses 55 adhérents comme pour les seniors dont les 132 membres animent le Club de l'Amitié.

Etaient présents du nord au sud de la France et de la Guyane à Saint-Laurent-du-Mottay.

9° rassemblement 22 - 23 - 24 août 2008 à Saint-Laurent-du-Mottay
- Saint-Laurent-du-Var (06)
- Saint-Laurent-de-la-Cabrerisse (11)
- Saint-Laurent-sur-Mer (14)
- Saint-Laurent-de-Cognac (16)
- Saint-Laurent (23)
- Saint-Laurent-des-Hommes (24)
- Saint-Laurent-des-Vignes (24)
- Saint-Laurent-du-Tencement (27)
- Saint-Laurent-de-Carnols (30)
- Saint-Laurent-d'Arce (33)
- Saint-Laurent-des-Combes (33)
- Saint-Laurent-du-Bois (33)
- Saint-Laurent-de-Lin (37)
- Saint-Laurent-en-Gâtines (37)
- Saint-Laurent-de-Gosse (40)
- Saint-Laurent-Nouan (41)
- Saint-Laurent-la-Conche (42)
- Saint-Laurent-Rochefort (42)
- Saint-Laurent-de-la-Plaine (49)
- Saint-Laurent-des-Autels (49)
- Saint-Laurent-du-Mottay (49)
- Saint-Laurent-des-Cuves (50)
- Saint-Laurent-sur-Oust (56)
- Saint-Laurent-Blangy (62)
- Saint-Laurent-de-Cerdans (66)
- Saint-Laurent-d'Agny (69
- Saint-Laurent-de-Chamousset (69)
- Saint-Laurent-de-Mure (69)
- Saint-Laurent-de-Vaux (69)
- Saint-Laurent-d'Oingt (69)
- Saint-Laurent-en-Brionnais (71)
- Saint-Laurent (74)
- Saint-Laurent-du-Maroni (973)

Programme:

9° rassemblement 22 - 23 - 24 août 2008 à Saint-Laurent-du-Mottay
Vendredi 22 août.
- 16h.00 - accueil des délégations - remise des badges, tickets repas
- 16h.30 - Installation des stands
- 19h.30 - repas (moules frites) avec animations.

Samedi 23 août.
- 09h.00 - accueil des délégations
- 09h.30 - réunion des commissions
- 11h.30 - apéritif
- 13h.00 - repas avec animations
- 14h.30 - départ des excursions touristique - exposition
- 18h.30 - Apéritif
- 20h.00 - Repas avec animation suivi d'une soirée dansante
- 23h.30 - Feu d'artifice

Dimanche 24 août.
- 09h.00 - Assemblée générale
- 09h.30 - messe - excursions touristiques
- 11h.30 - Inauguration de la stèle
- 13h.00 - repas avec animation
- 14h.30 - jeux inter Saint-Laurent
- 19h.00 - Plateau repas et au revoir aux délégations


Les excursions touristiques proposées aux participants.

- La coulé du cerf : dans un cadre naturel et ombragé, ce sont dix hectares qui s'offrent à la promenade. Il est ainsi possible de découvrir en li-berté tous les animaux de la ferme, et aussi des biches et des cerfs. Différents musées rappellent l'évolution de notre monde agricole et de nos campagnes.

- Le musée des métiers de Saint-Laurent-de-la-Plaine : Ce sont plus de trente-cinq corps d'anciens métiers qui peuvent être découverts dans une ambiance pédagogique et un retour dans le temps…

- Le château de Serrant : Dans une architecture Renaissance, de magnifiques appartements richement meublés s'ouvrent au public qui peut appré-cier le luxe et le raffinement de cette époque.

- La Ligériade : C'est un bateau promenade piloté par un personnage truculent, Jean-Patrick Denieul, qui fait découvrir les paysages de bords de Loire avec sa faune et sa flore.

- Le petit train : De couleur jaune et blanc, il serpente dans les rues de Châlonnes-sur-Loire et sur les bords de Loire pour conduire ses passagers sur les routes de la Corniche Angevine.

- La sortie randonnée : Dans la vallée de la Loire, autour de Saint-Laurent-du-Mottay ce circuit découverte, le long d'un sentier qui cours dans la campagne, vous assure un grand bol d'air et une bonne séance de mise en forme.

Le dimanche 24 août 2008 c’était l’inauguration de la stèle commémorative.

Madame Danielle Pineau, maire de Saint-Laurent-du-Mottay.
Madame Danielle Pineau, maire de Saint-Laurent-du-Mottay.
A cette occasion Yannick Avril, président de « l'association Saint-Laurent de France 2008 de Saint-Laurent-du-Mottay » , précisait dans son intervention, que depuis la création de l'association nationale en 1991, le village avait toujours participé aux rassemblements ou aux grands rassemblements. C'est cette émulation qui a motivé leur décision d'organiser à leur tour cette manifestation en 2008. Ainsi, depuis 2006 un groupe de bénévoles s'est constitué pour arriver, ce jour à près de 300, pour accueillir les Saint-Laurent de France, organiser leur séjour et bien évidemment faire découvrir cette belle région de France, l'Anjou. Toutefois, l'expérience de Saint-Laurent-des-Autels, village voisin qui avait organisé en 1998 le 5° grand rassemblement a été une source de motivation supplémentaire, et le renfort de Saint-Laurent-de-la-Plaine, distant de quelques kilomètres, a parachevé leur détermination.
Après avoir remercié les bénévoles, les partenaires commerciaux et les collectivités qui ont contribué à la réussite de ce rassemblement, dont le Conseil général, la Communauté de communes de Saint-Florent-le-Vieil et la mairie de Saint-Laurent-du-Mottay, Yannick Avril formulait le souhait de voir la pérennisation de ces manifestations. Car elles sont un des facteurs de promotion de nos Régions, d'échanges culturels, touristiques, sportifs, économiques et associatifs, avec l'esprit et la convivialité qui anime les Saint-Laurent de France.

Jean-Pierre Lapeyre, président de l'association nationale des Saint-Laurent de France, qui lui emboîtait le pas, en félicitant les organisateurs et leurs partenaires pour leur parfaite organisation, a souhaité vivement que cet esprit qui anime les villes et les villages qui appartiennent au réseau national soit maintenu dans la tradition des membres fondateurs de cette association. Il a appelé ardemment les autres Saint-Laurent de France à rejoindre cette grande famille, forte actuellement d'une quarantaine de membres, pour amplifier ce mouvement.

Madame Danielle Pineau, maire de Saint-Laurent-du-Mottay, a souhaité à tous la bienvenue en Anjou en ajoutant : « Rien ne serait possible dans une commune s'il n'y avait pas les associations, … dont le comité des fêtes qui aujourd'hui a organisé avec tous les bénévoles de la commune ce rassemblement.
Nous savons que pour chaque Saint-Laurent, et c'est le cas pour un certain nombre d'entre vous, l'organisation et la réussite d'une telle manifestation est un vrai challenge afin d'accueillir au mieux chaque participant.
Je suis personnellement ravie de vous recevoir, et je peux dire qu'à Saint-Laurent vous êtes un peu chez vous …
Encore bravo à vous tous, et à vous chers amis Laurentais, Laurentins je vous souhaite un bon séjour dans les Pays-de-Loire et je vous dis bien sûr à l'année prochaine. Et pourquoi pas chez nos voisins de Saint-Laurent-de-la-Plaine.»

Monsieur Christian Rosello, conseiller général, et Monsieur Hervé de Charrette, député-maire de Saint-Florent-le-Vieil, concluaient cette cérémonie en appelant de tous leurs vœux les participants à découvrir et surtout à revenir dans cette belle Région, chargée d'histoire, pour pratiquer un tourisme de qualité dans la tradition de l'accueil et de la douceur angevine.

L'album photo du 9° rassemblement est en ligne.
Pour consulter l'album photo, cliquez ICI

Pour connaître le classement des jeux inter Saint-Laurent, cliquez ICI

A écouter ou réécouter, le générique de ce 9° rassemblement, avec un petit mot de Tatiana.

Après un week-end passé en Anjou où le beau temps nous a un peu lâché.
Je reviens avec que des bons souvenirs et de très bonnes amitiés.
Ce rassemblement nous a permis de nous retrouver tous dans des moments de joie et de fraternité.
De nombreuses amitiés sont nées.
Que l'on soit jeune ou moins jeune, il n'y a pas d'âge pour s'amuser et faire de nouvelles rencontres.
Ce qui compte, c'est d'être jeune dans la tête.
J'ai revu des gens formidables, avec qui je me sens super bien.
J'ai découvert de nouvelles amitiés qui sont très fortes maintenant. Des personnes toutes simples mais qui ont une convivialité et une chaleur impensable.
Il n'y a qu'aux rassemblements des St Laurent de France que l'on ressent ça.
Au fond de mon cœur est gravé le nom de personnes qui vivent loin de moi, mais qui me sont très chères. Ceux sont mes amis et jamais je ne les oublierai.
St Laurent des Autels et St Laurent de Gosse sont mes 2ème et 3ème familles. Sans oublier Florian de St Laurent (Haute Savoie) et je n'oublierai pas non plus mes amis de St Laurent de Cuves, St Laurent du Var et St Laurent du Mottay et bien sûr (chez moi) St Laurent Nouan.
Tous ses moments partagés avec des gens formidables et qu'on apprend à connaître lors de notre rassemblement tous les ans, mais également grâce au téléphone et à internet.
Nous sommes tous éloignés mais pouvons rester en contact grâce à cela.
Nous gardons tous des souvenirs dans les yeux et dans le cœur.
Et quoi de plus beau que de partir du rassemblement le dimanche soir ou le lundi avec les larmes qui coulent sur les joues des personnes qui se séparent et qui doivent attendre un an pour se revoir.
Des larmes de joie par rapport à des amitiés naissantes et surtout une difficulté à se quitter après avoir passé 3 jours ensemble à tout partager. Ces amitiés qui sont nées deviennent très fortes.
Alors je dis, à tous, vive les St Laurent de France, que cela dure encore de très nombreuses années et à dans 10 mois à St Laurent en Brionnais.
(extrait du blog de jeunes des Saint-Laurent de France)

Un message de Charlotte, membre des jeunes des Saint-Laurent de France.

Pour ceux qui ne connaissent pas c'est une association qui regroupe tous les Saint Laurent de France pendant un week-end pour faire la fête et s'éclater et aussi faire des rencontres.
Cette année cela s'est déroulé à Saint Laurent du Mottay, du 22 au 24 août .
C'était trop trop bien, on s'est super bien éclaté !! On aimerait pouvoir ramener plus de jeunes au rassemblement pour que cela soit encore mieux !! On fait de super rencontres et on s'éclate super bien!!

Dès qu'on y a goûté on a envie d'y retourner mais ça ne se déroule qu'une fois par an !!

Enfin j'ai fait de super rencontres !! Reblochon crusoé ou Fleur comme vous préférez !! Bouch et Fabien et plein d'autres encore, trop la fête et super cool !!

Merci pour ce pur week-end et à l'année prochaine!! Je ne me suis pas présenté, moi c'est Charlotte et J'ai 15ans, c'est la deuxième année que je participe au Saint-Laurent.
(extrait du blog des jeunes)

Mardi 14 Octobre 2008
Yvan MARCOU
Lu 7430 fois

Nouveau commentaire :


A voir dans la même rubrique :

Les rassemblements. - 21/08/2004

1 2

ACTUALITÉ | QUI SOMMES NOUS ? | Le conseil d'administration | Les Saint-Laurent de France en 2016 | La vitrine des Saint-Laurent de France | TOURISME & CAMPING-CARISTES | AGENDA des Saint-Laurent. | LES RASSEMBLEMENTS | LE LIEN - journal des Saint-Laurent de France | Annuaire des associations | TOURISME - Les Saint-Laurent de France à la carte | LA GASTRONOMIE | Le patrimoine religieux des Saint-Laurent de France | Offres & Demandes des Saint-Laurent de France | Les sites ou blogs "PERSO." des Saint-Laurent-de-France | NOS DOSSIERS | LIVRE D'OR | Informations légales